• Tag douleur

    Résultats pour la recherche du tag douleur :
  • ...je les regarde et je les vois lointains. Ils sont à toi bien plus qu'à moi. Sur ma vieille douleur ils grimpent comme un lierre. Ils grimpent sur les murs humides. Et de ce jeu sanglant tu es seule coupable. Ils sont en train de fuir de mon repaire obscur. Et toi tu emplis tout,...

    Lire la suite...

  • Affaissement J'ai vu le soleil haineux germer ou sombrer Dardant sur moi son vert faisceau Fugitive vanité <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p>   </o:p> J'ai vu la lune insolente peindre la nuit Engendrer l'assassin ou les fleurs Caresses...

    Lire la suite...

  • ...Sysiphe Fragment de dessin au crayon - Ligeia "Et je vis Sysiphe qui souffrait de grandes douleurs et poussait un énorme rocher avec ses deux mains. Et il s'efforçait, poussant ce rocher des mains et des pieds jusqu'au sommet d'une montagne. Et quand il était près d'en atteindre le...

    Lire la suite...

  • ...silence, rempli de silences, doucereux et effroyable. Est-ce l'empreinte d'une vie enfuie, la rémanence de derniers mots ? Est-ce la douleur d'une vie esquissée ou celle d'une mort trop lente ? Pourquoi ces murmures ? Pourquoi maintenant ? Je n'entends pas les mots, je ne comprends pas...

    Lire la suite...

  • ...l'immondice Flirter avec je ne sais quelle nuée de vices Je sais l'espoir... Le renouveau m'infligera des douleurs Pour l'instant c'est ce silence qui crache Méprisant, sur ma violence et mes douceurs L'aube certaine me délivrera de ce cache Tu sais, je ne te haïrai jamais...

    Lire la suite...

  • J'ai tant rêvé de toi J'ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité. Est-il encore temps d'atteindre ce corps vivant et de baiser sur cette bouche la naissance de la voix qui m'est chère ? J'ai tant rêvé de toi que mes bras habitués, en étreignant ton ombre, à se croiser sur...

    Lire la suite...

  • "Ne couvrez pas de voiles sinistres tout ce qui brille. Scrutez le miroir pour découvrir le fantôme qui s'y cache." (Anne Rice. Le Violon.) « Miroir, ô mon miroir, suis-je toujours la plus belle ? » (rire cynique...) Me pavanant devant la face froide et vierge d'une longue psyché, j'y...

    Lire la suite...

  • Le Sillon "L'invisible araignée de la mélancolie étend toujours sa toile grise sur les lieux où nous fûmes heureux et d'où le bonheur s'est enfui." (Boleslaw Prus) <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p> Mes pieds aimantent le sol en...

    Lire la suite...

  •   "Le coeur le plus sensible à la beauté des fleurs est toujours le premier blessé par les épines." (Thomas Moore)<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />

    Lire la suite...